top of page
light-blue-abstract-background-vector-894677825.jpg

Criminalité


Main menottée à côté d'un verre d'eau

Introduction: Dans cet article, vous pouvez apprendre ce qui est réellement considéré comme de la criminalité et de l'échange, et ainsi déterminer d'un coup d'œil ce qui se passe dans la vie.


Extrait de la HCO PL 4 Avril 1972 – Ethique – Téléchargé l'extrait ou le texte complet


À moins que nous ne voulions continuer à vivre dans un lointain nulle part, certains états de faits doivent être confrontés.

Une inaptitude à confronter le mal conduit les gens à le négliger ou à ne pas en tenir compte ou à ne pas le voir du tout.

Inversement, il peut y avoir un type de personne qui, comme un prêcheur d’antan, ne voit que le mal partout et, prenant peut-être ce qu’il a dans le coeur comme modèle, croit que tous les hommes sont malveillants.

L’homme, néanmoins (comme vous pouvez le lire dans le HCOB du 28 novembre 1970, N° 22 de la Série du C/S, LA PSYCHOSE), est fondamentalement bon. Quand il suit le chemin du mal, il essaie de se restreindre et provoque un effondrement. [cave-in: Un effondrement mental, parfois physique, dans lequel une personne ne peut plus être cause et est tout à fait effet.]

Le Tableau d’Evaluation Humaine dans Science de la Survie était assez vrai. Et on peut également trouver de telles personnes d’après l’Oxford Capacity Analysis, lorsque le graphique est bas et bien en dessous de la ligne centrale sur la droite.

L’audition peut évidemment venir à bout de ce genre de choses, mais l’ESTO ne compte pas là-dessus pour résoudre ses problèmes de personnel. Les actions criminelles proviennent de telles personnes, à moins qu’on ne les empêche de commettre un acte malveillant en utilisant plus de contrainte venant de l’extérieur qu’elles n’ont de pression de l’intérieur pour le commettre.

Dans la plupart des cas, c’est précisément une telle inégalité de pressions qui réprime la criminalité.

Si vous n’avez aucune Présence Ethique dans une Org, alors la criminalité montre son nez.

De telles personnes mentent plutôt que d’être amenées à confronter. Elles font de faux rapports (elles utilisent même le «PR» ce qui signifie Relations Publiques, pour dissimuler) et dans notre jargon, «PR» veut dire interposer un tas de faux rapports pour servir d’écran de fumée à la paresse ou aux mauvaises actions.

À moins que vous ne mettiez l’Éthique en place, vous ne mettrez jamais la Technologie en place. Si vous ne pouvez pas mettre la Technologie en place, vous ne mettrez pas l’Administration en place.

Ainsi, le manque d’Éthique permet à l’impulsion criminelle d’avoir le champ libre.

Oui, on pourrait en venir à bout avec la Technologie. Mais pour avoir de l’argent, vous devez avoir l’Administration en place.

À moins qu’il n’y ait de l’Éthique et des moyens de la mettre en place, peu importe combien cela peut sembler désagréable, vous ne mettrez jamais la Technologie et l’Administration en place.

Bien sûr, il y a toujours l’éventualité d’une injustice, mais on y a paré. (Voir la HCO PL du 24 février 1972 I, Injustice.)

Quand ce sont des mains criminelles qui appliquent l’Éthique (comme cela arrive dans certains gouvernements), cela peut devenir passablement sinistre.

Mais là encore, l’Éthique sert à réprimer un massacre pur et simple.

Ne pas venir à bout de la criminalité peut nous rendre tout aussi coupables des crimes qui en ont résulté que si on les avait commis!

Donc la criminalité est un facteur dont il faut venir à bout.

On en vient à bout de façon standard au moyen des HCOPLs de base sur l’Éthique et du système de l’Officier d’Éthique.


ÉCHANGE

Un Membre du Personnel qui n’est pas vraiment criminel ou psychotique, mais qui n’est pas chapeauté et qui ne produit pas, peut être rendu criminel.

Cela l’ajoute aux rangs des criminels. Le système d’Éthique s’applique aussi à lui.

Néanmoins, il y a quelque chose qu’un ESTO peut faire pour cela et qui est vraiment de la Technologie d’ESTO.

Cela se situe dans le domaine de l’échange.

Si vous vous rappelez votre clarification du produit, vous verrez que l’échange, c’est quelque chose pour quelque chose.

L’échange criminel, c’est rien de la part du criminel pour quelque chose de la part d’un autre.

Qu’il utilise le vol, la menace ou la fraude, le raisonnement criminel vise à obtenir quelque chose sans rien produire. C’est évident.

Un Membre du Personnel peut se laisser entraîner à penser dans ce sens si on lui permet de recevoir sans qu’il contribue.

À propos, cela donne la clé de la vieille énigme des philosophes en rapport à «ce qui est bien et ce qui est mal».

L’honnêteté est la route vers la santé d’esprit. Vous pouvez prouver cela et vous le prouvez chaque fois que vous amenez quelqu’un à aller bien en lui «tirant ses retenues». Les déments ne sont qu’une masse bouillonnante d’Actes Néfastes [Acte d’omission délibérément dommageable qui apporte le moins de bénéfices au plus petit nombre de dynamiques ou le plus de dommages au plus grand nombre de dynamiques.] et de Retenues.

Et ce sont des gens physiquement très malades.

Quand vous permettez à quelqu’un d’être malhonnête, vous le préparez à devenir physiquement malade et malheureux.

L’Éthique traditionnelle de l’Organisation Maritime a étiqueté la non-exécution «risque» et le faux rapport «doute».

Et c’est assez vrai.

Quand vous permettez à quelqu’un de ne rien donner en échange de quelque chose, vous encouragez en fait la criminalité.

Ne soyez pas surpris que les quartiers d’assistés soient pleins de vols et de meurtres.

Les gens qui s’y trouvent ne donnent rien en échange de quelque chose.

Quand l’échange n’est pas en place, tout l’équilibre social disparaît.

Chaque fois qu’une Org a donné une bourse complète, cela s’est terminé par un gâchis.

Quand vous embauchez un pc professionnel qui ne fait que rester assis là avec des gestes mous pendant que des gens l’auditent et lui apportent leur contribution, ne soyez pas surpris s’il devient de plus en plus malade.

Il ne fournit aucune contribution en retour et il se retrouve submergé! D’une manière similaire, si vous empêchez activement quelqu’un de contribuer en retour, vous pourriez aussi le mettre en rupture d’ARC [C’est une diminution de l’affinité, de la réalité et de la communication, c’est pourquoi nous l’appelons une rupture d’ARC. C’est un ARC soudain vers le bas.] et le rendre malade.

C’est l’échange qui maintient l’inflow (flux de rentrée) et l’outflow (flux de sortie) qui donne à la personne de l’espace autour d’elle et tient le bank éloigné.

Ces flux d’échange peuvent être déséquilibrés de nombreuses façons.

Ce n’est pas que ce qui sort doit être pareil que ce qui rentre. L’égalité des quantités ne constitue pas un facteur. Qui peut mesurer la faveur d’autrui ou l’amitié? Qui peut réellement calculer la valeur qu’il y a à sauver un être de la mort à chaque vie?

Qui peut mesurer la récompense qu’est la fierté d’un travail bien fait, ou des éloges?

Car toutes ces choses ont des valeurs différentes pour des personnes différentes.

Dans le monde matériel, la personne dont le facteur échange n’est pas en place peut penser qu’il «fait de l’argent». Seul un gouvernement ou un faux-monnayeur «fait de l’argent». Il faut produire quelque chose à échanger contre de l’argent.

Là, tout de suite, le facteur échange n’est pas en place.

S’il ne donne rien en retour pour ce qu’il reçoit, l’argent ne lui appartient pas.

En faisant clarifier leur produit à un grand nombre de personnes, il a été trouvé que certains considéraient que leur nourriture, leurs habits, leur lit et leurs allocations n’étaient pas à eux du fait qu’ils produisaient. Ils étaient à eux «uniquement parce qu’ils étaient là». Cette «logique» bizarre dissimulait le fait que ces personnes produisaient peu ou pas du tout à leur poste. Cependant elles étaient les premières à hurler quand elles ne recevaient pas de l’audition, de la Technologie ou des cours onéreux (pour l’Org)!

Ainsi une telle personne, si elle n’est pas chapeautée ou si on ne la fait pas produire, tombera malade.

Il est intéressant de voir que lorsqu’une personne devient productive, son moral s’améliore.

Inversement, il devrait être plutôt évident pour vous qu’une personne qui ne produit pas devient mentalement ou physiquement malade. Car son facteur échange n’est pas en place.

Ainsi, quand vous récompensez une personne qui a de basses statistiques, non seulement vous privez les personnes qui ont de hautes statistiques, mais vous faites également s’effondrer la personne ayant de basses statistiques.

Je ne pense pas que les États providence ont autre chose en tête!

Les émeutes de l’ancienne cité de Rome ont été causées par ces facteurs. Là-bas, ils donnaient du pain et des jeux à une population qui a fini par devenir si sauvage qu’elle ne pouvait se réjouir que de torture et de morts horribles dans l’arène! Une grande partie de ce déséquilibre de l’échange provient de la psychologie pour enfant, dans laquelle l’enfant ne contribue à rien et on ne lui permet pas de contribuer à quoi que ce soit.

C’est cela qui tout d’abord le submerge de sentiments d’obligations envers ses parents, et ensuite éclate en révolte totale lors de son adolescence.

Les enfants à qui on permet de contribuer (non pas comme quelque chose de mignon à faire, mais pour de bon) font ressembler les enfants du même âge, qui ne contribuent pas, à des maniaques en délire! C’est le sadisme cruel des temps modernes que de détruire ainsi la génération suivante. Ne pensez pas que ce n’est pas voulu. J’ai examiné les tests d’OCA des parents qui le font!

Ainsi, si une personne a été élevée cette vie-ci avec un facteur échange perverti, il se peut que l’ESTO ait du pain sur la planche.

Il a à faire avec une criminalité inculquée!

L. Ron Hubbard

14 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page