top of page
light-blue-abstract-background-vector-894677825.jpg

Jalousie


Jeune femme tenant panneau "je suis ici, pas vous", chute d'eau

Introduction: La jalousie pourrait être caractérisée comme suit: «Je suis le seul qui ait le pouvoir d’accorder la vie. Et cela, bon sang, s’obstine à accorder la vie à. Et par conséquent, nous avons deux fonctions ici qui ne sont pas compatibles, et donc cela doit mourir.» Et c’est, c’est votre jalousie. Le pouvoir d’accorder la vie.


Voici la deuxième partie de l'interview de Max à Moscou, toujours en anglais. Je ne peux que le recommander 😊👌 https://www.youtube.com/watch?v=17ds_sKbD_Q


Voici à nouveau la première partie: https://www.youtube.com/watch?v=04WC1Nvztrg


Much love

Max Hauri


 

Accorder la vie et la mort

Extrait de la conférence Application de la Théorie aux Cas: Vie et Mort, «Seul et Unique» par L. Ron Hubbard, donnée le 14 juillet 1954



L’énergie la plus précieuse dont dispose un individu est celle qui est impliquée dans l’octroi de la vie.


Une partie essentielle de l’octroi de la vie est l’octroi de l’autodétermination. Une fois que vous avez accordé la vie à quelque chose, alors la seule façon de prouver qu’elle est vivante séparément, est de lui permettre de fonctionner selon sa propre autodétermination.


La jalousie pourrait être caractérisée comme suit: «Je suis le seul qui ait le pouvoir d’accorder la vie. Et cela, bon sang, s’obstine à accorder la vie à. Et par conséquent, nous avons deux fonctions ici qui ne sont pas compatibles, et donc cela doit mourir.» Et c’est, c’est votre jalousie. Le pouvoir d’accorder la vie.


La plupart des gens essaient d’accorder la mort parce qu’ils n’ont pas pu accorder la vie, et c’est pourquoi nous obtenons le cycle d’action qui va de la création à travers la survie, jusqu’à la destruction. Il ne va pas de la destruction à travers la survie, jusqu’à la création.

C’est l’inverse. Lorsqu’ils échouent à accorder la vie et font que quoi que ce soit continue à vivre, ils accordent la mort. C’est la séquence inévitable.


Les gens essaient de faire honte aux autres avec le passé, de sorte que le passé devient un ballon de football sur le terrain de jeu. Deux personnes se disputent: «Tu disais ça hier.» Ils n’arrivent jamais à se débarrasser du passé dans leurs foutues disputes. Il faut toujours qu’il y ait du passé dans la dispute. «C’est ce que tu disais hier!» Ils pensent que le passé peut conférer la propriété des choses, ou régler des conflits ou quelque chose comme ça.

 

Il fait quelque chose aimablement, puis il s’assoit et attend. Il attend une conséquence. Toute la vie de cet homme est prisonnière des horribles conséquences de ses propres actions. S’il entreprend une action, quelle qu’elle soit, il y aura une conséquence. Il n’est certain de rien, si ce n’est que s’il tuait un homme, il serait pendu, mais il n’ose même pas penser cela avec assurance. Il pense que si, dans un restaurant, il laisse tomber une tasse de thé et fait un léger bruit dans le restaurant, il s’attend immédiatement à ce que le propriétaire vienne le frapper à la tête avec une matraque. Voilà le genre de vie que mène cet homme. Il s’attend à des conséquences pour chaque action, et il croit que presque tout ce qu’il fait sera un délit, et donc bien sûr il n’est pas en mouvement et bien sûr il ne peut pas se laisser aller à l’effort. Sa vie est consacrée à la réalisation d’une action prudente, puis à l’observation minutieuse de l’apparition ou non d’un problème.


Et tout ce que vous avez à faire, est de le détromper quant au fait qu’il y aura des conséquences à ces actions insignifiantes, et il se sentira beaucoup mieux dans la vie. Et il peut être source, et par la suite il peut être quelque chose. Vous voyez maintenant où il va directement ? Il se déplace au point source. Il ose être à ce point source, parce qu’il ne sera pas puni.


C’est l’une des raisons pour lesquelles le 8-C fonctionne, s’il observe longuement qu’il ne lui arrive rien d’horrible lorsqu’il reçoit des ordres. Il peut en effet obéir à un ordre sans qu’il lui arrive quelque chose d’horrible.


La chose suivante qu’il découvre est qu’il touche ces choses, et après cela, si vous preniez un préclair qui ne pouvait rien être, et que vous parcouriez la Procédure d’Ouverture 8-C sur ce préclair pendant un certain temps, vous découvririez qu’après avoir fait ceci minutieusement, votre préclair pourrait être quelque chose.


Pour être quoi que ce soit, un homme doit pouvoir s’identifier à un point réception ou à un point source de la formule de communication. S’il ne peut pas être au point réception ou au point source de la formule de communication, il est évident qu’il ne peut pas s’identifier à quoi que ce soit.


S’il pouvait simplement être un homme mort et avoir la conviction d’être un homme mort, il serait au moins au point réception. Si un individu ne peut pas du tout être au point réception, il n’ose même pas être un homme mort, et il se promène dans la vie comme un zombie. S’il pouvait monter suffisamment haut sur l’échelle, il serait un homme mort.


Vous trouverez un grand nombre de personnes qui se promènent en prouvant qu'elles amènent la mort aux choses. Comment le prouvent-ils ? Ils vous montrent une jambe flétrie, une tête défigurée ou quelque chose de ce genre.


L’énergie la plus précieuse qu’un individu possède est celle qui est impliquée dans l’octroi de la vie.

 

L. Ron Hubbard



Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page